actualité Studio-Scrap
Actualités de Studio-Scrap

Explorez les actualités, les articles, les tutos et les cadeaux sur le blog Studio-Scrap !

scrapbooking manuel : le matériel

Photo scrapbooking manuel

Le scrapbooking est une activité manuelle complète, plutôt chronophage et qui nécessite un peu de matériel ! Mais quand on aime…

Le scrapbooking existe d’abord sous forme manuelle. Coller, découper et assembler pour mettre en valeur ses photos, c’est un loisir créatif à part entière.

pour commencer

Voici la liste des indispensables :

– Un jeu de 2 ou 3 papiers différents, au format 30 X 30 cm

– Une règle d’au moins 30 cm

– Une équerre

– Une paire de ciseaux

– Un cutter de précision

– Un feutre aquarellable

– Un tube de colle

– Des embellissements, aussi divers que variés

– Et bien sûr des photos !

matériel pour scrap manuel
photos

Pour aller plus loin, vous pouvez faire l’acquisition en, plus de :

– Un album photo modulable

– Une planche de découpe cicatrisante

– Un massicot

– De gabarits rigides

– Un tube de colle repositionnable

– Des perforatrices et des ciseaux fantaisie

Les albums

Chacun d’eux a des avantages et des inconvénients. Le choix dépendra donc de vos goûts personnels et de votre manière de travailler, peut-être aussi de leur disponibilité sur le marché français et dans votre zone géographique. N’hésitez pas à varier les styles, les couleurs et les formats. 

Si vous avez l’âme bricoleuse et nous n’en doutons pas, vous pouvez aussi fabriquer vos propres albums. 

à spirales

album à spirales

Le genre d’album se trouve très facilement dans différents formats, avec des couvertures en tissu, en cuir, unies ou décorées. Certains portent la mention « acid-free », cette propriété permet une conservation des documents pour de longues périodes. Les pages sont unies et sans protecteurs transparents.

Il faut donc être vigilant lorsque vous manipulez : gare aux traces de doigts sur les photos !

Enfin, la principale contrainte, c’est l’impossibilité de réorganiser les pages car celles-ci sont fixes. 

à feuillets de soie

album a feuillets de soie

Ces albums sont également très répandus. Chaque page cartonnée unie est associée à un feuillet de soie destiné à protéger les photos en évitant le contact entre les clichés de deux pages qui se font face. Là aussi, différents formats existent, ainsi que différentes présentations.

Les inconvénients sont les mêmes que pour les albums à spirales. Par ailleurs, la présence des feuillets de soie peut être gênante si vous souhaitez réaliser des pages doubles car l’effet visuel est rompu.

à lanières

album à lanières

Pour trouver ce genre d’album, il faut chercher sur Internet. Les albums à lanières sont solides et plutôt esthétiques, certains ont des coins renforcés, une couverture en tissu uni ou fantaisie. A l’intérieur de l’album, des pages blanches ou noires, avec des protecteurs amovibles. Très  esthétique lorsque l’on réalise une double page. Vous pouvez aussi rajouter des pages car des recharges sont vendues à part.

Par contre, ce n’est pas très pratique car il faut quasiment démonter tout l’album.

À VIS

album à vis

Pour ce type d’album, ce sont les protecteurs de pages qui sont fixés avec des petites vis et vous glissez ensuite chaque page à l’intérieur d’une pochette en définissant la place de la page. Vous pouvez ensuite changer ou ajouter très facilement une page sans avoir à démonter l’album ni même à enlever les vis.

Et si la couverture ne vous plaît pas, n’hésitez pas à mettre en action vos petits doigts de fée pour l’habiller avec un joli tissu !

Ce modèle d’album est peut-être le meilleur compromis entre tous les albums car il n’a quasiment que des avantages.

À pochettes

Album à pochettes

Le classique, avec 2 ou 4 anneaux (choisissez 4 anneaux pour un meilleur maintien des pochettes). Le format A4 est le plus répandu..

Avec ces classeurs, on utilise des pochettes transparentes perforées à choisir de préférence de qualité supérieure et cristal, c’est-à-dire sans PVC et d’une transparence parfaite. Grâce à ces pochettes, vos pages sont à l’abri des traces de doigts et vous pouvez modifier l’ordre des pages et augmenter le nombre.

Le coût est assez faible. Pour plus d’esthétique, vous pouvez recouvrir votre classeur. Malgré cela, ce type d’album restera toujours moins joli que les autres modèles présentés.

les PORTES-VUES

Porte vues

Aussi dénommés lutins. Très facile à trouver en hypermarchés au format A4. Là aussi, attention à la qualité des pochettes transparentes.

Les porte-vues sont peut-être un peu plus esthétiques que les classeurs car il n’y a pas d’anneaux, ce qui est pratique lorsque vous réalisez une double-page.

il est préférable de trouver une version avec couverture rigide ou de la rigidifier en recouvrant avec du tissu.

Par contre, l’inconvénient d’un porte-vues est d’avoir des pochettes fixes avec un nombre défini au départ.

Les papiers

Le deuxième élément clef avec vos photos, pour la réussite d’un scrap digne de ce nom ! Utilisé comme fond sur toute la page ou partiellement à certains endroits, ils permettront la mise en valeurs de vos photos par des jeux de couleurs, de textures et de reliefs.

Unis, mats, brillants, opaques, papiers-calques … les possibilités sont infinies.

différentes sortes de papier

Qualité des papiers

Lorsque vous choisissez du papier, vous devez avant tout vérifier qu’il soit de « qualité archive », « garanti sans acide » ou « pH neutre ». Vous vous rendrez vite compte qu’il n’est pas toujours facile d’être sûr de sa qualité notamment sur le marché français car celui-ci porte très rarement la mention « sans acide ». Par contre, tous les papiers spécial scrapbooking vendus sur les sites spécialisés, qu’ils soient unis ou imprimés, sont garantis qualité archive. Vous pouvez utiliser sans problème du papier Canson car il est sans acide (sauf le noir) ainsi que de nombreux autres papiers (Clairefontaine, Fabriano, etc.) car globalement, nous avons sur le marché des papiers de très bonne qualité.

Si vous avez des doutes quant à la qualité d’une feuille de papier, vous avez la possibilité de la tester avec un stylo testeur de pH mais selon les marques de stylos, le résultat peut être différent alors prudence ! Cela dit, la neutralité du papier ne doit pas devenir une obsession, soyez simplement vigilant(e) pour tout ce qui entre en contact direct avec vos photos.

Enfin, selon vos projets, vous choisirez également des papiers différents au niveau de leur densité, de leur épaisseur (grammage) : plus épais pour vos fonds et plus fin si vous souhaitez réaliser des pliages ou encore superposer plusieurs morceaux. Un conseil, n’utilisez pas du papier trop épais avec vos perforatrices car vous risquez de les bloquer, voir même de les casser.

Le format le plus facile à trouver sur le marché français est le A4. La marque Canson propose une gamme dans ce format, bien pratique pour les backgrounds à placer dans un porte-vues ou une pochette perforée de classeur A4 mais aussi pour le matting et les divers découpages. Sur la plupart des sites qui vendent du matériel de scrapbooking, le papier est en provenance des Etats-Unis et on trouve donc les deux principaux formats américains suivants.

Parmi tous les papiers proposés sur le marché du scrapbooking, vous allez trouver d’une part des papiers unis (gammes Canson, Clairefontaine, Bazzill Basics, etc.) et d’autre part des papiers imprimés (à motifs, à carreaux, rayés, à pois, etc.) que vous utiliserez aussi bien pour vos backgrounds que pour le matting et les découpages divers, en ayant vérifié auparavant qu’ils soient de qualité archive. Vous trouverez aussi des papiers spéciaux comme par exemple (et la liste n’est pas exhaustive) :

Le vellum

C’est une sorte de papier calque soit uni, soit imprimé, idéal pour créer des effets de transparence. Il existe même du vellum embossé et si vous le souhaitez, vous pouvez fabriquer votre propre vellum imprimé en utilisant des encres à séchage rapide.

Le papier mulberry

Là aussi dans différents coloris, c’est un papier à l’aspect cotonneux, avec des fibres apparentes. Il est très utilisé pour réaliser des cartes mais aussi en scrapbooking pour matter des photos ou en petites touches, avec un effet très doux.

Le papier embossé

C’est un très beau papier gaufré, avec de superbes motifs en relief, soit uni, soit en couleur, très jolis pour des pages bébés, mariage ou héritage. L’embossage se réalise aussi à la main, pour des motifs uniques.

Le papier carton ondulé

Les ondulations peuvent être rectilignes, en forme de vague ou autre et cela donne un effet texturé intéressant.

Les papiers naturels

Parfois faits à la main, ce sont des papiers sur lesquels on peut trouver des incrustations de fleurs séchées, de feuilles et d’autres matières naturelles.

Les papiers brillants

Ce sont des papiers lisses et non poreux dont la brillance peut donner un effet assez moderne.

Les papiers métallisés

Dorés ou argentés, ils peuvent être intéressants par exemple pour des pages de fêtes (noël, nouvel an, etc.).

Les papiers bicolore

Chacune des faces est d’une couleur différente et ce papier est notamment utilisé pour la technique du lacé. Il n’est pas toujours facile à trouver mais vous pouvez toujours coller deux feuilles de couleur pas trop épaisses l’une contre l’autre.

Le papier pergamano

C’est une sorte de papier calque, tanslucide et épais (minimum 150g), destiné plus particulièrement à la technique du papier parchemin. On peut s’en servir pour réaliser des cartes de voeux, des étiquettes, des enveloppes mais aussi pour créer des embellissements destinés à une page d’album.

La découpe

matériel de découpe

L’utilisation d’un gabarit permet une découpe assez précise.

Vous contournez la forme choisie sur une photo à l’aide d’un feutre aquarellable, puis découpez cette même forme à l’aide d’une simple paire de ciseaux.

Le coluzzle

Il existe des gabarits en plastique rigide, permettant une découpe directe. Plus besoin de feutre, vous découperez la photo à l’aide d’un scalpel ou d’un cutter.

Une solution plus précise mais aussi bien plus chère que le gabarit classique.

Le massicot

Un massicot est bien vu pour les découpes droites et les angles droits.

Très simple d’utilisation, vous découperez en un clin d’oeil sans même avoir recours à une simple règle.

les embellissements

Plus que la simple découpe de photos, le scrap c’est aussi savoir embellir harmonieusement sa composition. Voici un aperçu des différentes techniques les plus répandues :

perforatrice artemio

Les perforatrices fantaisies

Les perforatrices fantaisies sont très populaires. Elles permettent la découpe dans une photo ou du papier d’une forme unique mais parfaite comme des feuilles, des coeurs…

ciseaux cranteurs

Les ciseaux fantaisies

Il en existe de toutes sortes. La forme des dents permet la découpe de frises très variées.

Oeillets

Les attaches

De différents types, comme les œillets ou les attaches parisiennes. Elles sont souvent utilisées pour la fixation des photos.

Rubans

Rubans et fibres diverses pourront facilement mettre en valeur une composition pour attacher un tag ou orner une photo par exemple.

Et tout le reste…

Breloques, rivets, galets, boutons, autocollants, décalcomanies, boucles et passe-rubans, encore une fois les possibilités sont très nombreuses. Soyez imaginatif  !

les adhésifs

La colle

Le plus important dans le choix d’une colle est de vérifier qu’elle soit certifiée sans acide (pH neutre) ou de « qualité archive ». Si rien n’est mentionné sur l’emballage de la colle (en supermarché), il faut tester le pH !

Selon l’usage, certains conditionnements sont plus efficaces :

  • Pour encoller de grandes surfaces, il vaut mieux choisir une colle compacte en bâton rétractable
  • Pour les collages de précision, il vaut mieux choisir une colle liquide en stylo avec un embout fin.

Les adhésifs double-face

Se présentent sous forme de ruban continu ou de distributeur de pastilles (carrés d’environ 1 x 1 cm ou fines bandelettes de 0,1 x 1 cm).

C’est plus pratique que la colle (pas de débordements, de traces, pas de gondolage du papier…), mais plus cher… Il est facile de s’en procurer, même en grande surface.

Les coins photos

A utiliser quand vous souhaitez fixer sur une page des originaux de photos dont vous n’avez pas de négatif et surtout pour les photos anciennes.

Ainsi il sera toujours possible de récupérer la photo pour un autre projet ou pour la faire retirer. Ils doivent être sans acide.

Les carrés de mousse adhésive

Ce sont des pastilles carrées ou rondes, que l’on utilise pour donner un effet 3D ou mettre en relief certains éléments sur la page.

xyron

La Xyron

La Xyron est une machine à coller qui permet de déposer une pellicule adhésive sur un morceau de papier ou directement sur une forme, avec un film protecteur que l’on enlèvera au moment de coller la forme sur une page.

Il en existe plusieurs tailles.

les encres

Les encres à séchage rapide

Les encres à séchage rapide ou dye inks en anglais. On les utilise pour faire des fonds, soit avec des tampons, soit en encrant les bords de la feuille. Les encres craies (chalk en anglais) en font partie. 

Les encres à séchage lent

Encre Color Box

Les encres à séchage lent ou pigment inks en anglais comme les encres en boîte noire de chez Colorbox par exemple. On les utilise pour coller et colorer la poudre d’embossage à chaud. La mousse du tampon encreur reste souple. Le séchage prend environ 15 minutes. Il existe des recharges d’encre pour donner une seconde vie aux tampons encreurs asséchés.

Cas particulier : l’encre Versamark, transparente, qui est très très lente à sécher (une journée). Elle peut servir pour tamponner un fond juste un ton plus foncé que le support. Elle existe sous forme de tampon encreur, de recharge pour les encreurs, mais aussi de stylo encreur (idéal pour embosser un titre).

Comme elle est très collante, elle est très bien aussi pour l’embossage à chaud. Encre transparente qui donne un effet mouillé et rend le motif tamponné plus foncé : un ton au dessus de celui du papier uni de fond.

On l’utilise aussi avec des craies pour faire du papier imprimé fait maison, et on peut l’embosser avec de la poudre.

outils d'écriture

Aujourd’hui le secteur des loisirs créatifs s’est développé de façon fulgurante et nous n’allons pas nous en plaindre ! Vous trouverez donc facilement près de chez vous une librairieun centre commercial ou une enseigne spécialisée où trouver du matériel pour le scrapbooking. Et si vraiment vous n’avez rien de tout ça à coté de chez vous, il vous reste encore les sites marchands qui fourmillent d’innovations créatives. Vous n’avez plus d’excuses, l’outil idéal pour vous exprimer est à portée de clic !

Stylos

Les stylos

Vous trouverez dans votre boutique préférée une large gamme de stylos pour vous amuser ! Or, argent, effet 3d, brillant, mat, pailleté, transparent, effet métal, indélébile, temporaire…

Choisissez de préférence ceux portant la mention « pH neutre » ou certifié « sans acide » car l’acidité fait jaunir les photos. Cette précaution est valable pour tous vos achats, albums, papiers et adhésifs…

Les feutres

Pareil que pour les stylos, il en existe de toutes formes avec des effets différents et pour différents supports, comme le bois, le tissus, le carton, le verre…

Votre créativité sera sans borne grâce à toutes les possibilités offertes par l’étendue des références existantes ! Choississez vos feutres en fonction de ce que vous souhaitez réaliser et les supports dont vous avez besoin.

Les crayons

Il y a bien sûr les crayons de vos enfants, ils ne vous en voudront pas si vous les emprunter afin de réaliser une magnifique composition d’eux ! Il y a également des crayons aquarellables, pour écrire sur les photos (temporaire) ou créer des papiers originaux.

Les feutres à embosser

On distingue deux types d’embossage : l’embossage à froid et l’embossage à chaud. Le premier se pratique avec un kit spécial composé principalement d’une forme dure qui permet de travailler le papier par déformation. Le second nécessite un pistolet chauffant et une poudre. La poudre est posée sur le papier en suivant une forme prédéfinie et elle est ensuite chauffée pour lui donner son relief définitif.

Les feutres sont pratiques et vous permettent de réaliser facilement des motifs ou des titres en reliefs. Attention, l’embossage est une technique qui nécessite l’achat de matériel coûteux. Nous vous conseillons de ne pas vous lancer dans ces achats si vous êtes débutante et que l’activité du scrapbooking n’est pas régulière. Vous pouvez également tester l’embossage avec un sèche cheveux. Attention, difficile à manipuler cette technique devient vite agacante.

Ordinateur et logiciel

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une écriture élégante. Pour un résultat digne des magazines, servez-vous des polices d’écritures disponibles sur votre ordinateur ou sur des sites spécialisés, imprimez-les sur un beau papier, séparez les lettres si vous le souhaitez. Votre titre pourra être imprimé sur le papier de fond, dans ce cas attention au choix des emplacements, une fois imprimé ce titre n’est plus modifiable.

Vous pouvez aussi l’imprimer sur un autre papier que vous découpez puis collez, dans ce cas pensez au papier autocollant par exemple.

Un paragraphe de texte pour décrire la situation ? Dater les événements ? Relater une anecdote ? Cette partie peut aussi être imprimée et placée sous forme de collage en premier plan (tag ou autre). Des logiciels de traitement de texte peuvent suffirent à votre bonheur mais il existe un logiciel de mise en page créative, Studio-Scrap spécialement développés pour la création de mise en page créative. Ce logiciel, a un prix abordable, peut vous faciliter la vie et vous permettre de réaliser une infinité de compositions !

Si vous ne connaissez pas le logiciel Studio-Scrap, profitez de l’édition gratuite ci-dessous…

Suivez nous

instagram

facebook

pinterest

youtube